Musique celtique

Hommage_à_Erwan_Ropars_-_Festival_Cornouaille_Kemper_2015_01

 

Vous ne pouvez pas visiter la Bretagne sans participer à un fest-noz (littéralement « fête de nuit »), une fête du soir semblable à un céilí irlandais, basée sur la musique et la danse bretonnes – la plupart des villages organisent régulièrement ces rencontres informelles, souvent en plein air.

35e Festival Interceltique

Depuis sa création en 1971, le Festival Interceltique a dépassé les rêves les plus fous de ses organisateurs.

Avec deux semaines de concerts, de spectacles de rue et de concours, c’est LA fête celtiqueà visiter.

Se déroulant du premier vendredi au deuxième dimanche d’août de chaque année, le festival accueille désormais plus de 600 000 visiteurs dans la ville de Lorient, au sud de la Bretagne.

Son but est de fournir une scène pour toutes sortes de musique celtique, en créant une prise de conscience et un échange entre les nations celtiques ainsi que leurs descendants dans le monde entier.

Chaque année, une nation celtique différente est présentée ; cette année, il s’agit des Irlandais. Les concours sont également au cœur de l’événement, le prix le plus important étant attribué au meilleur bagad.

Un bagad est un groupe de cornemuses avec le biniou breton (une sorte de cornemuse plus petite et moins compliquée).

La bombarde (un instrument à vent en bois qui produit un son semblable à celui d’un hautbois fortement amplifié) plus une batterie de percussionnistes.L’initiative, la technique et la musicalité sont récompensées. Il y a aussi des prix pour les autres pipes que l’on trouve dans les pays celtiques, comme la gaita de Galice et les pipes écossaises.

Situé dans le centre ville de Lorient, c’est une sorte de festival d’Edimbourg entièrement consacré à la musique et à l’art à la Celte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *